Avertir le modérateur

29/04/2008

La loi du Kanun (tome 1) Dette de sang

Le pitch qui va bien. Léka est un jeune orphelin dans l’Albanie d’après guerre. Le communisme a mis la population au pas, sauf quelques-410812552.jpguns : lui et Nykita par exemple, son tuteur, un homosexuel dissident., gras et ivrogne. Il y a aussi tous ceux qui n’obéissent qu’à la loi du Kantun. Son principe est simple : venger sa famille par le meurtre d’un membre d’une autre famille. Léka et Nykita vivent de rapines et de rapt d’enfants, qu’ils font ensuite passer en Italie, où les attend leur nouvelle famille. Rien de très gai en somme, sauf lorsqu’au détour d’une livraison d’œufs frais à la maison du docteur du village, Léka fait la connaissance de Sose, une jeune fille passionnée d’escrime et de film de cape et d’épée.
On en pense quoi ? Une belle histoire, mi-sordide, mi-sentimentale, qui ne manque pas d’action, de suspens et d’émotion. Le climat méditerranéen est très bien rendu par la palette de couleurs. On sent qu’il fait chaud et que tout concoure à ce que les esprits d’échauffent.
C’est pour qui ? Pour adulte uniquement, et plutôt du genre pas trop émotifs, parce que la violence à fleur de peau pourrait choquer les âmes sensibles (et les âmes tout court).1749174190.jpg
Casting. Auteurs: Jack Manini & Michel Chevereau. Editeur : Glénat. Infos : http://www.glenat.com/ Prix : 12 euros.

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu