Avertir le modérateur

24/03/2009

Dans mes yeux - Bastien Vivès

vives 1.jpgL'histoire sans la raconter. Bastien Vivès, c'est un peu le Michel Butor de la BD. Nous allons donc raconter Dans mes yeux à la seconde personne du pluriel.

VOUS êtes à la bibliothèque étudiante, sans doute à Beaubourg. En face de VOUS elle étudie. Elle est en fac de lettres. Sans doute à la Sorbonne. Vous vous regardez, VOUS engagez la conversation, VOUS lui plaisez, elle VOUS invite à une soirée, VOUS lui envoyez un sms, VOUS l'emmenez au cinéma... Toute l'histoire est vécue à travers les yeux d'un narrateur (VOUS) qui ne parle pas mais à qui "Elle" (on ne connaitra d'ailleurs jamais son nom, mais bon VOUS le savez...), répond. On assiste vit le début d'une relation amoureuse étudiante....

On en pense quoi. Difficile d'être dur avec Bastien Vives, primé à Angoulême en 2009 pour le très Beau Le goût du chlore, et qui a vraiment le mérite d'essayer de chambouler les codes graphiques (pastels, crayons de couleurs, rehauts d'encre...), les histoires, les processus narratifs (vue subjective, 99% des cases étant occupés par cette jolie jeune fille qui VOUS plait tant...

Image 4.png

Image 5.pngMais pourquoi diable mettre tant de talent au service d'autant de platitude. Vivès choisit délibérément de ne pas montrer de grands maelstorms de sentiments : pas de ruptures, pas de retrouvailles, pas de chamailleries, finalement pas d'intensité. Comme cette scène au zoo (puisque comme tout jeune couple VOUS m'emmenez au zoo) : elle trouve que les singes ressemblent aux hommes, s'émerveille des phasmes, ces insectes qui se fondent dans le décor, trouve que quand même les vautours c'est moche, mais que par contre les flamands rose c'est joli... On devine la louable intention de montrer l'émotion derrière la banalité d'une relation qui démarre. Mais Dieu qu'on s'ennuie. Au point où on finirait par vouloir la larguer cette charmante jeune fille. Et la pas sûr que ce soit le but recherché par un (encore une fois très doué) Bastien Vivés. Dommage, on aurait vraiment aimé qu'il transforme l'essai. Ce n'est pas cette fois qu'il sera le Godard de la BD.

C'est pour qui. Pour les lecteurs chez qui l'intention graphique prime sur l'intérêt de l'histoire, ou pour ceux qui disent encore "sortir avec quelqun".

Auteur : Bastien Vivès. Editeur : KSTR. Prix : 16 euros. Infos : http://www.kstrbd.com/

 

Commentaires

Je suis entièrement d'accord avec vous. L estyle, l'idée du graphisme est sublime mais le scénario est d'une "platitude" infligeante! Vraiment dommage oui

Écrit par : Paul | 24/04/2009

ar un (encore une fois très doué) Bastien Vivés. Dommage, on aurait vraiment aimé qu'il transforme l'essai. Ce n'est pas cette fois qu'il sera le Godard de la BD.

Écrit par : generic viagra | 21/06/2011

très bon scénario, et j'accroche particulièrement avec le style des dessins

Écrit par : gameduell | 16/08/2011

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu